Film

La Fameuse invasion des ours en Sicile

Dès 5 ans et pour tout être curieux !

Tout commence en Sicile, le jour où Tonio, le fils de Léonce, roi des ours, est enlevé par des chasseurs... Profitant de la rigueur d'un hiver qui menace son peuple de famine, le roi Léonce décide de partir à la recherche de Tonio et d'envahir la plaine où habitent les hommes. Avec l'aide de son armée et d'un magicien, il finit par retrouver Tonio et prend la tête du pays. Mais il comprendra vite que le peuple des ours n'est peut-être pas fait pour vivre au pays des hommes...

Adapté du seul roman jeunesse d’un auteur réputé inadaptable, Dino Buzzati, ce flm a su relever le défi avec un talent insolent.
Conte moral sur les vices et vertus du pouvoir, La Fameuse Invasion est aussi un hommage au théâtre à l’italienne.
Les retrouvailles entre le roi...

Film

Downton Abbey

English Tea Time le dimanche 20 octobre à 17h45, pour
anglophones ou anglophiles, à déguster entre amis ou en famille !

(Goûter participatif)
Projection à 18h30.

Images magnifiques aux couleurs d’automne, costumes chiadés… on retrouve tous les personnages qui faisaient le charme imparable des six saisons de la série. Il n’est néanmoins pas besoin de les avoir vues pour savourer le film, mais dame ! 52 épisodes de 50 minutes, ça crée des liens et vous rend familière une bande de personnages qui s’étaient immiscés dans nos vies en nous racontant l’évolution d’une famille d’aristocrates « so british » et de leurs domestiques dans le petit château familial niché dans le cœur verdoyant du Yorshire au début du siècle dernier. Ça commençait le jour du naufrage du Titanic qui décimait les...

Film

Un jour de pluie à New York

Ils sont jeunes, ils sont beaux, ils sont bien nés, ils sont étudiants dans une université prestigieuse et gentiment amoureux. Journaliste pour la gazette de la fac, Ashleigh, passionnée de cinéma, vient de décrocher une interview du célèbre réalisateur Rolland Pollard à New York. L’occasion rêvée pour Gatsby de l’embarquer pour un week end romantique dans sa ville natale. Mais ce qui s’annonçait comme une escapade bien balisée va se muer en folle partie de cache-cache. Alors que la délicieuse Ashleigh se retrouve happée dans le petite monde très fermé – et passablement ridicule – du cinéma d’auteur new-yorkais, Gatsby retrouve par hasard, dans le désordre de l’apparition à l’écran : un ancien pote de collège qui l’embauche pour un rôle muet dans le court-métrage, la sœur d’une...

Film

Au nom de la terre

Pierre a 25 ans quand il rentre du Wyoming pour retrouver Claire sa fiancée et reprendre la ferme familiale. Vingt ans plus tard, l’exploitation s’est agrandie, la famille aussi. C’est le temps des jours heureux, du moins au début… Les dettes s’accumulent et Pierre s’épuise au travail. Malgré l’amour de sa femme et ses enfants, il sombre peu à peu… Construit comme une saga familiale, le film porte un regard humain sur l’évolution du monde agricole de ces 40 dernières années.
En se fondant sur sa propre histoire familiale, le réalisateur témoigne d’un contexte agricole difficile, tout en montrant que les agriculteurs ne sont pas protégés face aux aléas, qu’ils soient climatiques ou économiques. Quand la récolte est soumise au climat et que les banques frappent à la porte, les coups durs...

Film

Once Upon a Time… in Hollywood

Interdit -12ans

Quentin Tarantino conclut sa trilogie « révisionniste » de cinéphage corrigeant les tragédies du passé grâce au septième art. Après l’occupation nazie dans « Inglorious Basterds », après l’Amérique esclavagiste dans « Django Unchained », il revisite le Los Angeles de 1969 et le meurtre de Sharon Tate, épouse enceinte de Roman Polanski, par les hippies satanistes de la Manson Family, qui sonna le glas des sixties et de leurs utopies. Mais il le fait à travers le regard de deux oubliés de la gloire, voisins fictifs du couple Tate-Polanski : Rick -Dalton, un acteur has been qui enquille les rôles de méchants dans les séries télé, et sa doublure et homme à tout faire, le cascadeur Cliff Booth.




 

Film

Alice et le maire

Le maire socialiste de la capitale des Gaules d’Alice et le maire est atteint d’un mal mystérieux : il n’a plus envie, ni du pouvoir ni des jeux que nécessitent sa conquête et sa conservation.
Là-dessus, sa jeune directrice de cabinet embauche une jeune normalienne sans attaches, Alice Heimann (Anaïs Demoustier), pour devenir une sorte de coach mentale du maire en perdition. Sa jeunesse, sa fraîcheur, son manque d’expérience, son étrangeté au milieu, son indifférence aux coups stratégiques  tombent d’autant plus à pic que Paul Théraneau se met en mouvement pour prendre la tête du parti et se positionner ensuite comme candidat à la présidentielle.
L’histoire de leur relation occupe donc très délibérément le centre du film et lui permet d’entrer définitivement dans la catégorie des bons...

Film

Atlantique

Dans une banlieue populaire de Dakar, les ouvriers d’un chantier, sans salaire depuis des mois, décident de quitter le pays par l’océan pour un avenir meilleur. Parmi eux se trouve Souleiman, qui laisse derrière lui celle qu’il aime, Ada, promise à un autre homme. Quelques jours après le départ en mer des garçons, un incendie dévaste la fête de mariage d’Ada et de mystérieuses fièvres s’emparent des filles du quartier. Dans le même temps, le bateau des exilés disparait. Issa, jeune policier, débute une enquête, loin de se douter que les esprits des noyés sont revenus. Si certains viennent réclamer vengeance, Souleiman, lui, est revenu faire ses adieux à Ada.
Il est des films qui marquent d’emblée la rétine et occupent l’esprit longtemps après l’avoir touchée. Atlantique est de ceux-l...

Film

Ad Astra

L’astronaute Roy McBride (Brad Pitt, sublime) s’aventure jusqu’aux confins du système solaire à la recherche de son père disparu et pour résoudre un mystère qui menace la survie de notre planète. Lors de son voyage, il sera confronté à des révélations mettant en cause la nature même de l’existence humaine, et notre place dans l’univers.
James Gray aborde ici la science-fiction de la même façon que le film d’aventures dans The Lost City of Z : comme un territoire métaphorique avant tout, où il malmène les conventions du genre, les contourne, les esquive, privilégiant la dimension poétique des situations plutôt que leur « réalisme ». Il s’agit clairement ici d’assister à un lent voyage psychanalytique, une succession de stations où le héros plonge de plus en plus profondément en lui-même...

#Évènements
#a tableeeeeeeeeeeeeeeeeee !
#programme
#newsletter
#Séances du jour

Programme du 18 octobre

Oups, aucun film prévu aujourd'hui !