Film

Yalda

C’est la nuit de Yalda, célébrée depuis des milliers d’années en Perse. Une jeune femme arrive, menottée, à la tour Milad de Téhéran, où se trouve la télévision iranienne. Devant les caméras, Maryam va jouer sa vie, au cours d’une émission de télé-réalité, une sorte de « Quitte ou double » hallucinant. Elle a tué accidentellement son vieux mari et, depuis quinze mois, est détenue. Au cours du débat public, elle doit implorer et obtenir le pardon de Mona (Behnaz Jafari), la fille du disparu, faute de quoi elle sera exécutée.
Le réalisateur, Massoud Bakhshi, construit un drame puissant, inspiré d’événements réels. Le procureur commuera la sentence si les téléspectateurs votent le pardon, et l’amende – le fameux « prix du sang » – sera payée par les sponsors de l’émission. Dans des...

Film

Drunk

Quatre amis : Martin, Tommy, Peter et Nikolaj, tous les quatre enseignants de lycée. Qui ne pètent pas la forme, c’est le moins qu’on puisse dire, encalminés dans une existence devenue morne et routinière. Leurs élèves sont à deux doigts de les mépriser, notamment Martin (Madds Mikkelsen), professeur d’histoire tellement blasé que son cours est devenu aussi passionnant que la lecture du bottin. Tous ont par ailleurs une vie personnelle plutôt morose. Bref, c’est pas la joie.

Le dîner organisé à l’occasion des 40 ans du plus jeune de la bande tourne, malgré les réticences liminaires de Martin, à la solide beuverie et, au détour de la conversation, est évoquée une étrange étude du psychologue norvégien Finn Skårderud, qui conclut que le corps humain, pour être au mieux de sa forme, doit...

Film

Josep

Aurélien Froment (alias Aurel) est dessinateur de presse (Le Monde, Le Canard Enchaîné). Pour son premier long-métrage, un film d’animation qui bénéficie du label Cannes 2020, il s’est intéressé à la vie de l’artiste Josep Bartoli (1910 – 1995), lui-même dessinateur. Cet anti-franquiste en exil (dont Sergi López incarne la voix), fuyant l’arrivée de Franco au pouvoir, espérait trouver en France la paix, mais il fut, comme ses camarades, maltraité dans des camps. Cet exode douloureux est appelé « La Retirada » (la retraite).
Le premier intérêt du film est de nous informer avec précision sur un pan de l’histoire méconnu, qui déshonore une certaine France. Mais l’émotion générée par le film provient surtout de la dimension intime associée à cet aspect historique. Le récit est relaté ...

Film

Calamity

1863, États-Unis d’Amérique. Dans un convoi qui progresse vers l’Ouest avec l’espoir d’une vie meilleure, le père de Martha Jane se blesse. C’est elle qui doit conduire le chariot familial et soigner les chevaux. L’apprentissage est rude et pourtant Martha Jane ne s’est jamais sentie aussi libre. Et comme c’est plus pratique pour faire du cheval, elle n’hésite pas à passer un pantalon. C’est l’audace de trop pour Abraham, le chef du convoi.
C’est une merveille de film d’animation, une réussite totale, dans le fond comme dans la forme. On n’en attendait pas moins du génial Rémi Chayé, qui nous avait déjà donné en 2016 le splendide Tout en haut du monde. Il embrasse ici l’univers ô combien cinématographique du Far West et lui donne un formidable coup de jeune en imaginant l’histoire...

Film

La chouette en toque

En plus des cinq fruits et légumes par jour, voici cinq contes gourmands que la Chouette « en toque » a mitonnés avec la magie du cinéma d’animation.

Film

La Baleine et l'escargote

Ciné-goûter & atelier créatif le 23 octobre à 16h30 à Urrugne

Une petite escargote de mer s’ennuie sur le rocher d’un vieux port et rêve de parcourir le monde. Un jour, une grande baleine à bosse lui propose de l’emmener en voyage à travers les océans du globe. Cette amitié insolite nous plonge dans une odyssée fabuleuse au cœur de la nature...

Film

Maternal

Lu et Fatima ont 17 ans et, comme toutes les autres pensionnaires, se dépatouillent mal de leur maternité récente : prises entre les pulsions bouillonnantes de vie des filles de leur âge et ces responsabilités nouvelles qu’elles ne savent par quel bout prendre, l’impossibilité de s’assumer économiquement les a poussées à chercher refuge dans cette austère demeure.
Le principal personnage du film, au fond, c’est la maternité : absente pour les unes, trop précoce pour les autres, mais dans tous les cas, les femmes de ce foyer ont une relation complexe et ambiguë à leur enfant, à leur corps, aux autres : l’instinct maternel est il associé aux liens du sang ?


La grande richesse du film est d’arriver avec empathie, compréhension fine mais à bonne distance, à capter les vibrations humaines...

#Évènements
#a tableeeeeeeeeeeeeeeeeee !
#programme
#newsletter
#Séances du jour

Programme du 26 octobre

17h30 Maternal 19h00 Yalda