Film

Revoir Paris

Ce sont les premiers gestes du matin. Mia, avant de se rendre à la Maison de la radio, où elle œuvre en tant que traductrice russophone, arrose ses plantes sur son balcon, brise un verre en voulant se servir du café, saisit une pomme, qu’elle emporte dans son sac. Des actes en apparence anodins qu’Alice Winocour filme en apportant une densité particulière à la texture même de ses images.
 Quelque chose, dans les premiers instants de Revoir Paris, raconte d’emblée le caractère précieux et fragile de ce qui constitue nos vies quotidiennes : ces petits points d’appui qui, à la faveur d’une maladresse matinale, menacent de se dérober, comme annonciateurs de ce qui va suivre. Ainsi Mia se retrouvera-t-elle, le soir-même, au cœur d’un sanglant attentat. Sur ce traumatisme d’ampleur, sa...

Film

Le tigre et le président

Rillettes & piquette, le 24 septembre à l'issue de la séance.

Réalisateur qui a roulé sa bosse sur des captations de spectacles avant de s’illustrer avec plusieurs courts-métrages primés, Jean-Marc Peyrefitte est présenté comme un esprit décalé amateur d’absurde, de burlesque et de tendre poésie. Ceci explique cela quand on voit Le Tigre et le Président, son premier long-métrage emmené par Jacques Gamblin et André Dussolier. Le cinéaste s’y intéresse à Paul Deschanel, figure oubliée ou moquée de l’histoire, via une fable poético-humoristique mettant en exergue l’esprit très rêveur du chef d’Etat. Pour un petit rappel, Paul Deschanel était un sénateur devenu Président de la République un peu à la surprise générale en 1920. Tristement, on retiendra surtout de son très court mandat, ...

Film

Les démons d'argile

Ciné-goûter & atelier le 21 septembre à 15h10

Rosa est une femme d’affaire accomplie. La mort soudaine de son grand-père, qui l’a élevé, et le sentiment de culpabilité qu’elle provoque la ramène dans la maison où elle a grandi. Grâce à une série de lettres et d’indices, elle découvre que celui-ci lui a légué une importante tâche à accomplir. Tandis qu’elle corrige les erreurs passées de son grand-père, elle parvient à s’apaiser.
Quel enchantement que ce premier film d’animation de Nuno Beato, concepteur et auteur, qui utilise de façon remarquable et fluide plusieurs techniques d’animation qui s’entremêlent : petits et grands, courez-y, ce film va faire parler de lui !!!

 

Film

Les cinq diables

Vicky, petite fille étrange et solitaire, a un don : elle peut sentir et reproduire toutes les odeurs de son choix qu’elle collectionne dans des bocaux étiquetés avec soin. Elle a extrait en secret l’odeur de sa mère, Joanne, à qui elle voue un amour fou et exclusif, presque maladif. Un jour Julia, la soeur de son père, fait irruption dans leur vie. Vicky se lance dans l’élaboration de son odeur. Elle est alors transportée dans des souvenirs obscurs et magiques où elle découvrira les secrets de son village, de sa famille et de sa propre existence.
Pour son second long-métrage, Léa Mysius a imaginé cette histoire de petite fille étrange et solitaire comme une fresque intimiste intégrant quelques éléments du film fantastique et construit une réalité alternative visant à réenchanter le...

Film

Festival Play it again

Du 17 au 23 septembre, le cinéma Itsas Mendi participe au festival Play it again

Programme :

- Mon Oncle Jacques Tati - 1957 / 1h56 
Projection en plein air au Château d'Urtubie
Le 17 septembre à 20h / Entrée libre

- La cité de la peur Alain Berbérian - 1994 / 1h40 
Projection en plein air - Place de la Mairie
Le 18 septembre à 20h / Entrée libre

- Chacun cherche son chat
Cédric Klapisch - 1996 / 1h36

- Elles n’en font qu’à leur tête !
 1906-1911 / 0h56 

 

#Évènements
#a tableeeeeeeeeeeeeeeeeee !
#programme
#newsletter
#Séances du jour