Film

Compartiment n°6

Une jeune finlandaise prend un train à Moscou pour se rendre sur un site archéologique en mer arctique. Elle est contrainte de partager son compartiment avec un inconnu. Cette cohabitation et d’improbables rencontres vont peu à peu rapprocher ces deux êtres que tout oppose.
Seulement deux films mais déjà une tendance : le Finlandais Juho Kuosmanen fait du cinéma romantique comme il respire. Pas des romcoms, même si on rit souvent. Pas des bluettes, bien que ses histoires soient à coeur ouvert. Dans OLLI MAKI, récipiendaire du prix mérité Un Certain Regard en 2016, il offrait des airs de vieux scopitone au coup de foudre d’un boxeur retors pour une jeune femme alors qu’il allait disputer le match le plus important de sa vie ; ici, autre film d’époque, alors qu’une étudiante finlandaise...

Film

Les Olympiades

Quatre Parisiens vivant ou se croisant dans le quartier moderne et multiculturel des Olympiades. Des trentenaires d’aujourd’hui, en quête d’amour, entourés d’écrans, à peine sortis de l’adolescence. Des narcisses si caractéristiques de l’époque : Camille (Makita Samba) est prof, malicieux, indépendant, conscient du monde et du système auquel il appartient. Bref, on ne la lui raconte pas. Il sort avec sa colocataire, Émilie (Lucie Zhang). Celle-ci se laisse vivre, un peu résignée, mais pas trop inquiète de collectionner les petits jobs ; elle évite surtout les contraintes familiales. Parallèlement, Nora (Noémie Merlant) reprend des études à Paris après les souffrances d’un passé chaotique, puis change de voie, rejoint une agence immobilière. Elle y embauche Camille, qui s’amourache...

Film

Le Quatuor à cornes Là-haut sur la montagne

Aglaé la pipelette, Rosine la tête en l’air, Clarisse la peureuse et Marguerite la coquette ne se contentent pas de regarder passer les trains. Ce club des quatre vaches va entraîner les jeunes spectateurs dans leurs aventures au fil de trois films pleins de tendresse et d’humour...


Ciné-goûter et atelier le 24 novembre à 16h

Film

A la vie

Emancipation #2

Vendredi 26 novembre à 20h00

Séance suivie d’un débat à l’initiative et en présence de Joana Thiane, Laurence Gabin, Laurence Lelièvre et Olatz Aramendi Olaizola, sages-femmes à l’hôpital de Bayonne.


L’arrivée d’un bébé ne peut être considérée que comme une source de joie. Ne parle t-on pas d’heureux événement ? Affirmer le contraire serait socialement incorrect. Pourtant, le post-partum (période entre l’accouchement et le retour des règles) entraîne de nombreux bouleversements tant physiques que psychiques qu’il est de bon ton d’occulter, même s’il laisse bien des jeunes mères désemparées. La journaliste Aude Pépin, devenue réalisatrice, s’empare de ce dysfonctionnement pour donner la parole à une féministe convaincue et convaincante.

Alors responsable d’enquête...

Film

Delphine et Carole, Insoumuses

Emancipation #2

Samedi 27 novembre à 19h00

Séance suivie d’une rencontre avec Laura Enjolvy, rédactrice et intervenante du podcast Sorociné. En partenariat avec l’ADRC.

Comme un voyage au coeur du “féminisme enchanté” des années 1970, le film relate la rencontre entre la comédienne Delphine Seyrig et la vidéaste Carole Roussopoulos. Derrière leurs combats radicaux, menés caméra vidéo au poing, surgit un ton à part empreint d’humour, d’insolence et d’intransigeance. Un héritage précieux mis en image dans ce documentaire de Callisto Mc Nulty, petite-fille de Carole.

En +

La projection du film Delphine et Carole, Insoumuses sera précédée de celle du film Baserritarrak eta feministak (VOST espagnol), consacré à la naissance du mouvement féministe chez les paysannes basques.

 

#Évènements
#a tableeeeeeeeeeeeeeeeeee !
#programme
#newsletter
#Séances du jour